Masters Biologie Santé & Santé

Master 2

Recherche en Santé publique

présentation de la formation

L’enseignement est destiné à former, à et par la recherche, des spécialistes de haut niveau dans les disciplines de la santé publique. Ce M2 peut se poursuivre par un doctorat en santé publique. A l’issue de la formation, les étudiants sont capables de définir une question de recherche et la stratégie pour y répondre, de réaliser l’analyse bibliographique, de mettre en oeuvre l’analyse pour répondre à la question, d’interpréter les résultats et rédiger des articles scientifiques.

Compétence(s) visée(s)
Le M2 permet d’acquérir un savoir-faire correspondant aux métiers de biostastiticien, ingénieur de recherche, chercheur dans le domaine de la santé publique, chef de projet, médecin de santé publique, responsable de la surveillance épidémiologique ou acquérir un savoir-faire permettant une évolution de carrière.

Poursuites d’études
Poursuite en doctorat.

Débouchés professionnels
Recherche, Enseignement Supérieur, administration de la santé, agences de santé, établissements sanitaires et sociaux, médecine d’intérêt collectif, organismes publics ou privés concernés par la gestion et le financement des services de santé, industrie et hôpitaux.
Le taux d’insertion professionnel est de 100% et 50% de poursuite en doctorat.

Environnement de recherche
L’environnement de recherche est excellent avec 77 laboratoires associés où les étudiants peuvent réaliser leur stage dont 33 laboratoires Inserm ou CNRS agréés pour ce master.

ORGANISATION DE LA FORMATION

La formation offre 4 options clairement identifiés : Epidémiologie, Recherche Clinique, Biostatistiques et Recherche sur les systèmes de santé.
La formation se déroule à temps plein sur une année universitaire. L’enseignement théorique est dispensé de début octobre à janvier, après une mise à niveau. La formation par la recherche est assurée par un stage de janvier à fin juin dans un laboratoire de recherche agréé. Un enseignement d’anglais oral de 20 heures est proposé pendant le stage.
L’enseignement théorique d’environ 400 heures comprend un tronc commun et des modules spécifiques à l’option choisie.
Une professionnalisation des étudiants est réalisée via des TP sur les principaux logiciels, un soutien anglais, le stage en milieu professionnel et l’apprentissage de l’expression orale et écrite.

Semestre 3 :

Option : Recherche clinique ( 30 ECTS )

  • Module communs : 21,5 ECTS
    • Démarches statistique : 2 ECTS
    • Modélisation Bayesienne : 2 ECTS
    • Données censurées : 4 ECTS
    • Séries chronologique: 2,5 ECTS
    • Modèles mixtes : 2 ECTS
    • Modèle linéaires : 2 ECTS
    • Épidémiologie quantitative : 3 ECTS
    • Mesures en recherche clinique et épidémiologie : 2 ECTS
    • Recherche en : épidémiologie cardiovasculaire / organisation et système de santé/épidémiologie périnatale / déterminant précoces de la santé et du développement de l’enfant ( 2 au choix ) : 2 ECTS
  • Modules spécifiques : 6,5 ECTS
    • Diagnostic et pronostic : 2,5 ECTS
    • Essais cliniques : 2 ECTS
    • Évaluation des pratiques médicales : 2 ECTS
  • Modules optionnels (1 sur 3) : 2 ECTS
    • Analyse de données en économie : 2 ECTS
    • Épidémiologie et recherche étiologique : 2 ECTS
    • Tes multiples : 2 ECTS

Option : Biostatistiques ( 30 ECTS )

  • Modules communs : 4 ECTS
    • Modélisation Bayesienne : 2 ECTS
    • Recherches en : épidémiologie cardiovasculaire / organisations et système de santé / épidémiologie périnatale / déterminants précoces de la santé et du développement de l’enfant ( 2 aux choix ) : 2 ECTS
  • Modules spécifiques : 24 ECTS
    • Biostatistiques avec R : 3 ECTS
    • Données longitudinales et répétées, pharmacométrie : 3 ECTS
    • Analyse des durées : 3 ECTS
    • Génétique statistique: 4 ECTS
    • Modèle linéaire généralisé : 3 ECTS
    • Réseaux bayésiens pour les données post-génomiques : 3 ECTS
    • Statistique mathématique : 3 ECTS
    • Tests multiples  : 2 ECTS
  • Module optionnels (1 sur 6) : 2 ECTS
    • Essais cliniques : 2 ECTS
    • Epidémiologie descriptive et sondages : 2 ECTS
    • Epidémiologie quantitative : 2 ECTS
    • Mesures en recherche clinique et épidémiologique : 2 ECTS
    • Modélisation des maladies infectieuses : 2 ECTS
    • Séries chronologiques : 2 ECTS

Option : Epidémiologie (30 ECTS)

  • Modules communs : 21,5 ECTS
    • Démarches statistique : 2 ECTS
    • Evaluation de la prévention et du dépistage : 2 ECTS
    • Données censurées : 4 ECTS
    • Séries chronologiques : 2,5 ECTS
    • Modèles mixtes : 2 ECTS
    • Modèles linéaires : 2 ECTS
    • Epidémiologie quantitative : 2 ECTS
    • Mesures en recherche clinique et épidémiologique
    • Recherches en : épidémiologie cardiovasculaire/ organisation et système de santé / épidémiologie périnatale / déterminants précoces de la santé et du développement de l’enfant ( 2 au choix ) : 2 ECTS
  • Modules spécifiques : 6,5 ECTS
    • Epidémiologie descriptive et sondages (obligatoire) : 2,5 ECTS
    • Epidémiologie et recherche étiologique : 2,5 ECTS
    • Modélisation des maladies infectieuses (obligatoire) : 1,5 ECTS
  • Modules optionnels (1 sur 4) : 2 ECTS
    • Analyse de données en économie : 2 ECTS
    • Tests multiples : 2 ECTS
    • Modélisation Bayesienne : 2 ECTS
    • Essais cliniques : 2 ECTS

Option : Organisation et systèmes de santé (30 ECTS)

  • Modules communs / spécifique : 28 ECTS
    • Evaluation de la prévention et du dépistage (obligatoire) : 3 ECTS
    • Analyse de données en économie (obligatoire) : 2 ECTS
    • Analyse de données qualitatives (obligatoire) : 2,5 ECTS
    • Calcul économique appliqué aux actions de soins (obligatoire) : 2 ECTS
    • Recueil de données qualitatives : 2,5 ECTS
    • Les systèmes de santé : 2 ECTS
    • La demande de soins : 2 ECTS
    • L’offre de soins : 2 ECTS
    • Les approches en sciences sociales et leurs application à la santé et la médecine : 3 ECTS
    • Modèle linéaires (obligatoire) : 2 ECTS
    • Epidémiologie quantitative  (obligatoire) : 3 ECTS
    • Recherche en : épidémiologie cardiovasculaire / organisation et système de santé / épidémiologie périnatale / déterminants précoces de la santé et du développement de l’enfant  (2 au choix) : 2 ECTS
  • Modules optionnels  (1 au choix  : 2 ECTS
    • Epidémiologie et recherche étiologique : 2 ECTS
    • Evaluation des pratiques médicales : 2 ECTS

Semestre 4 :

Stage : 30 ECTS

 

Modalités de contrôle des connaissances

Enseignements : présentations orales, devoirs sur table ou réalisés à domicile en fonction des modules.
L’étudiant doit obtenir la moyenne au contrôle des connaissances et au mémoire.
Stage : rédaction d’un mémoire et soutenance orale devant un jury

Calendrier pédagogique
Enseignement théorique : octobre à janvier

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Modalités d’admission en formation initiale

Etre titulaire d’un M1 ou formation jugée équivalente dans les disciplines correspondant à l’option choisie, notamment : santé publique (certaines UE requises selon le parcours) ; mathématiques appliquées aux sciences sociales, sciences et techniques ; biologie avec une formation en statistique ; dernière année d’école d’ingénieur (ENSAI; ENSAE, Agro, ISUP, ENGREF) ; sciences économiques et sociales.

Quelle que soit la formation initiale, les candidats qui postulent doivent avoir un bon niveau en statistique, voire  en épidémiologie et recherche clinique.

Modalités d’admission en formation continue

Le diplôme s’adresse à la fois à la formation initiale et à la formation continue pour des professionnels. Il s’agit parfois de profesionnels en reconversion qui trouvent dans cet enseignement une formation pratique et opérationnelle rapidement utilisable et valorisable dans un monde du travail. En moyenne 1 étudiant chaque année est en formation continue.

candidature

stage

Le stage se déroule à plein temps e janvier à juin.

Une répartition sur 2 ans est toutefois possible (une année d’enseignement théorique et l’année suivante le stage)